BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2018 ! L’heure des résolutions !


Ce matin, je m’apprêtais à vous écrire pour vous souhaiter une bonne année. J’allume le téléviseur : sport national des québécoises et québécois ces temps-ci, afin de connaître la météo de la journée et de la nuit, car mes invités devront quitter après le minuit.


À LCN, on annonce qu’il y aura une entrevue avec Monsieur Jean-Marc Chaput, motivateur-conférencié. J’attends qu’il apparaisse dans ma ‘’tévé’’.


Ce qu’il a dit, est le reflet de ce que je voulais vous souhaiter :


Qu’est-ce que c’est que d’essayer de prévoir ? Saviez-vous que c’est de plus en plus impossible de prévoir ? La vie est imprévisible.


Prenez exemple la météo. Parait-il qu’il y a seulement 20% qui est prévisible. 80% sont des imprévus.


Pourquoi toujours essayer de se casser la tête à prévoir ce que nous allons faire ou nous avons à faire. Pourquoi ne pas prendre à tous les jours une nouvelle résolution et qu’on va essayer de maintenir toute la journée, y revenir du moins. Il n’y a pas de journée pareille, y’a pas de résolution pareille.


On est toujours pris avec des plans pour la semaine prochaine ou l’année prochaine. Laissons-nous la chance de vivre au moment présent, de profiter de ces moments qui nous arrivent à l’instant présent.


De regarder la nature, d’écouter les oiseaux, d’entendre les chiens japper, de prendre quelques instants pour s’arrêter et d’écouter de la musique. Pourquoi on essaie toujours de compliquer cette vie, notre vie. PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC SOI-MÊME


La vie on la rend compliquer et on s’oublie. On oublie de prendre soin de soi, on oublie que notre corps est le véhicule qui va nous porter toute la vie. On est tellement pris dans le train qui roule à 5 000 km/heure qu’on flotte, et on ne touche plus le sol, la terre, on a plus de ressenti, on a plus les moyens de se connecter avec nous-mêmes,


Est-ce qu’on est obligé d’inculquer à nos enfants cette vie de course ? Ma petite nièce me disait que pendant son voyage elle a eu l’occasion de s’arrêter et d’apprécier au lieu de courir pour aller à l’école, faire ses devoirs et de courir pour aller faire du sport. Et ça lui a fait du bien.


Pour ma part, ce soir à minuit, ma première résolution du 1er janvier 2018 est de sourire à tous ceux et celles que je vais rencontrer durant la journée. Elle est facile celle-là, mais c’est un début.


Celle du 8 janvier 2018 sera d’être devant mes élèves, de leur sourire et leur souhaiter la santé, le bien-être et l’amour et surtout de partager l’enseignement que je reçois de mon professeur : un yoga à sa juste valeur.


En attendant de vous rencontrer et de vous sourire :


JE VOUS SOUHAITE UNE TRÈS BELLE ET HEUREUSE ANNÉE 2018

Articles récents
 

Suivez-nous

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Twitter Social Icon